Petition-FR


SCROLL DOWN

Petition-FR


Aidez-nous à demander à l’industrie pharmaceutique de baisser le prix du vaccin contre la pneumonie. 

Merci de nous avoir aidé à demander une réduction du prix du vaccin contre la pneumonie ! Plus de 400 000 personnes originaires de 170 pays ont signées notre pétition. Cette pétition a été remise à Pfizer et GSK à New York, Londres et Madrid.

Le 27 avril, nous avons portés votre voix au quartier général de Pfizer, et ils ont accepté notre pétition. Maintenant, c’est à eux de faire leur part du travail et de réduire le prix du vaccin contre la pneumonie à 5 dollars par enfants pour tous les pays en développement et toutes les organisations humanitaires.

Merci de vous être mobilisé avec nous ! Cette campagne n’est pas finie, soyez prêts pour les prochaines étapes !



 

VOICI POURQUOI CELA DEVRAIT VOUS INTÉRESSER.

68x

Vacciner un enfant dans les pays en développement coûte aujourd’hui 68 fois plus cher qu’en 2001.

1 million 

Dans le monde, près d’un million d’enfants meurent d’une pneumonie chaque année.

$28 milliards

Pfizer et GSK ont déjà vendu des vaccins contre la pneumonie pour un montant de plus de 28 milliards de dollars à travers le monde.

60 pays

60 pays se sont prononcés contre les prix élevés des vaccins lors de l’Assemblée mondiale de la santé cette année. 

EN SAVOIR PLUS


Pfizer et GlaxoSmithKline (GSK) produisent les deux vaccins les plus efficaces contre la pneumonie. Même s’ils ont permis de sauver déjà beaucoup d’enfants, la pneumonie tue toujours près d’un million d’enfants chaque année.

Alors que cette maladie demeure la maladie infectieuse la plus mortelle parmi les enfants, dans le monde 75% d’entre eux ne sont pas vaccinés contre la pneumonie.
Vous pouvez nous aider à changer cela.

Seulement la moitié des pays utilise les vaccins contre la pneumonie produits par Pfizer et GSK. Le prix est l’une des principales barrières.
Même au prix le plus bas au niveau mondial, vacciner un enfant dans les pays en développement coûte aujourd’hui 68 fois plus cher qu’en 2001. Près de la moitié de cette augmentation est due au seul vaccin contre la pneumonie. De plus en plus de pays en développement n’ont pas les moyens d’acheter ce vaccin pour protéger leurs enfants contre cette maladie.

Pfizer et GSK ont déjà vendu des vaccins contre la pneumonie pour un montant de plus de 28 milliards de dollars à travers le monde. C’est près de trois fois le budget dont dispose Gavi, l’Alliance du vaccin, pour fournir dix vaccins à près de 60 pays pauvres pendant 20 ans.
MSF a également rencontré de nombreuses difficultés à obtenir un accès à des prix abordables sur le long terme, pour vacciner les enfants les plus vulnérables lors de crises humanitaires.
Il faut que Pfizer et GSK réduisent le prix du vaccin contre la pneumonie à 5 dollars par enfant dans les pays en développement et pour les acteurs humanitaires.

Le prix le plus bas au niveau mondial pour le vaccin contre la pneumonie est aujourd’hui de 10 dollars par enfant. Il n’est disponible que dans les pays les plus pauvres, par le mécanisme de subventions de Gavi. L’histoire récente a prouvé que grâce à la concurrence, les prix vont baisser. Un fabricant indien est en train développer un vaccin contre la pneumonie, qu’il promet de vendre au prix de 6 dollars par enfant. Mais ce vaccin ne sera pas disponible avant 2019, dans le meilleur des cas. D’ici là, près de 4 millions d’enfants pourraient mourir parce qu’ils n’ont pas été vaccinés contre la pneumonie. Un vaccin plus abordable pourrait aider à réduire le nombre de décès, dès maintenant.

La vie des enfants doit passer avant les profits générés par ce produit, qui a déjà été très rentable pour les laboratoires. Aujourd’hui des enfants ne sont toujours pas protégés contre la pneumonie dans des pays tels que l’Indonésie, l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Roumanie, la Syrie et la Thaïlande.
Un enfant meurt de pneumonie toutes les 35 secondes.
Il est temps de baisser le prix du vaccin à 5 dollars par enfant dans les pays en développement, pour sauver plus de vies – SIGNEZ LA PETITION.


 

MSF ET LA VACCINATION